Depuis bientôt 25 ans, l’AGEFICE se mobilise aux côtés des chefs d’entreprise pour leur permettre de se former et les aider à financer leurs formations. Un droit à la formation professionnelle continue, attaché à la personne et librement mobilisable par le bénéficiaire dans des conditions encadrées.

En cette année 2018, ce droit se trouve étendu par l’accès pour les indépendants au Compte Personnel de Formation (CPF), jusqu’à présent réservé aux salariés et demandeurs d’emploi, en offrant notamment aux dirigeants la portabilité de droits acquis, dans l’éventualité d’une réorientation professionnelle, vers un statut salarié.

Une action de formation adaptée aux besoins de l’apprenant, intégrant les nouveaux modes d’apprentissage, dispensée dans des conditions qui en assurent la qualité, bénéficiant d’un accompagnement adapté, se voulant évolutive au regard de compétences immédiatement mobilisables … Autant de sujets qui sont au cœur des discussions de la réforme de la formation professionnelle actuellement menée ; autant de thèmes de prédilection défendus de longue date par l’AGEFICE auprès de ses interlocuteurs.

Grâce à sa gouvernance patronale et aux entrepreneurs qui siègent à son conseil d’administration, et au travers de son réseau de Points d’Accueil, l’AGEFICE est présente sur l’ensemble du territoire par le biais de représentants et de structures patronales qui ont une conscience aigüe des spécifiés du métier de dirigeant, qui connaissent parfaitement leur tissu économique local et qui s’investissent dans la vie entrepreneuriale.
Des représentants et structures patronales profondément ancrés dans la réalité des besoins en formation des chefs d’entreprise, que ce soit dans le cadre d’un projet de développement de leur outil, d’une évolution liée à la réglementation, de compétences à renforcer, de la perspective d’un nouveau marché à conquérir ou d’une activité à développer.

Et c’est sur la foi de cette connaissance que l’AGEFICE :

  • Adapte régulièrement ses procédures et critères de financement avec la publication des critères de prise en charge 2018
  • Veille à la qualité des actions qu’elle finance et s’inscrit dans le renforcement des opérations de contrôles avec son implication dans le GIE Datadock
  • Appelle à une simplification des procédures et à une meilleure identification des bénéficiaires afin d’être en mesure de proposer des dispositifs adaptés et de lever ce qui peut être vécu comme une contrainte pour les chefs d’entreprise qui souhaitent se former
  • Apporte ponctuellement des réponses à des besoins spécifiques, dans le respect de son habilitation, afin que des dirigeants ne restent pas sans solution de financement, comme ça a pu être le cas entre 2015 et 2018 pour les professionnels de montagne
  • Assure une veille permanente sur tous les sujets qui concernent directement la formation des travailleurs indépendants et participe aux travaux menés sur ces sujets avec les tutelles ou les structures partenaires
  • Intègre les évolutions du droit de la formation professionnelle à ses réflexions et fait en sorte d’anticiper ces évolutions afin de pouvoir aujourd’hui, comme à l’avenir, assurer de manière pertinente et efficace, les missions qui sont les siennes ou les rôles assurés par son réseau de Points d’Accueil

C’est sur la foi aussi de cette connaissance que l’AGEFICE attache une attention particulière :

  • À la situation des micro-entrepreneurs, en très forte progression sur ces dernières années (50% des créations d’entreprises en 2017), encouragés par les politiques menées en faveur de la création d’entreprise. Des structures jeunes, au renouvellement important, qui peinent à s’ancrer territorialement, qui ont un fort besoin d’acquisition, de renouvellement des compétences et d’accompagnement
  • À la mutualisation des fonds et au maintien de l’égalité d’accès aux financements et de traitement des dossiers, quel que soit le statut ou l’activité exercée par ses ressortissants
  • Aux besoins spécifiques de ses publics, qui nécessitent des réponses adaptées : qu’il s’agisse notamment pour le chef d’entreprise indépendant de pouvoir déterminer seul ses besoins en formation, de pouvoir conserver la liberté du choix de son organisme de formation (dès lors que celui-ci propose ses actions dans le respect de son cadre légal et des orientations de l’AGEFICE), de se voir proposer des plafonds de financement incitatifs afin de ne pas renoncer à se former pour de simples raisons budgétaires, de pouvoir bénéficier d’un accompagnement, d’une individualisation de son parcours et d’une personnalisation de ses programmes de formation
  • À l’anticipation de la mise en œuvre du CPF pour les indépendants en l’absence de décrets d’application et d’outils, dans l’attente de sa généralisation en 2019
  • À la qualification de son personnel et de son réseau en termes de conseils et d’accompagnements des chefs d’entreprise afin de répondre aux attentes identifiées
  • À la volonté de développer les partenariats avec les acteurs majeurs de la formation professionnelle
  • À des réflexions qui se veulent inscrites dans la durée malgré une réglementation changeante où le droit à la formation professionnelle est en pleine mutation
  • À faire entendre sa voix et relayer, encore et toujours, sa vision de l’avenir de la formation professionnelle pour les indépendants

Autant de défis que l’AGEFICE s’apprête à relever au travers des projets qu’elle va mener sur les prochaines années et initier dès les prochains mois.

Eric Chevée (CPME)
Président

Pierre Possémé (Medef)
Vice-Président

La présidence de l’AGEFICE, son conseil d’administration, sa direction et son personnel vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette année 2018.

Stéphane KIRN
Directeur de l’AGEFICE

X
- Entrez votre position -
- or -
X
X