Paroles d’Experts : E. CHEVEE & P. POSSEME – Interview La Tribune

Paroles d’Experts : E. CHEVEE & P. POSSEME – Interview La Tribune

Paroles d’Experts Agefice : Expert en accompagnement de dirigeants

Les dirigeants d’entreprise ont besoin de maîtriser les nouvelles techniques, d’apprendre les nouvelles méthodes de management et de se tenir au courant des nouvelles réglementations. Afin de bénéficier du droit à la formation professionnelle, ils versent chaque année une contribution à un fonds d’assurance formation. Éric CHEVEE, président, et Pierre POSSEME, vice-président de l’AGEFICE en disent davantage sur les financements possibles et sur les besoins des dirigeants.

Chaque chef d’entreprise non salarié en France verse une contribution mutualisée dès le premier euro à un fonds d’assurance formation. Dans un monde qui évolue et dans lequel le numérique est bien présent, l’AGEFICE offre aux dirigeants la possibilité de financer leurs besoins en formation professionnelle. Au travers de ses dispositifs spécifiques, elle permet à ses ressortissants d’accéder à des formations adaptées à leurs besoins et adaptées à leurs contraintes. Les formations proposées sont ainsi majoritairement courtes, pragmatiques et couvrent des sujets aussi prioritaires que les nouvelles technologies, la gestion, le management ou les langues étrangères. Que ce soit en début d’activité ou lorsqu’ils rencontrent des difficultés, l’AGEFICE peut ainsi participer à la pérennité des entreprises et à prévenir les dépôts de bilan et les liquidations, trop nombreux en France.

L’AGEFICE a créé des outils (diagnostic des performances et mallette du dirigeant) qui permettent au chef d’entreprise d’évaluer les connaissances qu’il doit compléter ou renforcer, selon ses projets, au travers de formations spécifiquement adaptées. Le conseil d’administration, composé majoritairement d’entrepreneurs, assure l’adéquation entre les ressources de l’AGEFICE et les critères de financement annuellement validés. Cette année, en contrepartie d’une contribution moyenne de l’ordre de 98 euros, un chef d’entreprise peut voir ses formations financées à hauteur de 1 200, 2 000, 3 000 euros suivant les dispositifs mobilisés. Actuellement, de nouvelles façons de se former se développent. C’est le cas des formations à distance, qui peuvent être complétées par des rencontres en présentiel. Ces solutions sont de nouvelles alternatives pour assurer la montée en compétences des chefs d’entreprise.

Source : Interview La Tribune

Publication le 18 décembre 2018

Mallette du Dirigeant 2018 : Appel à propositions

Mallette du Dirigeant 2018 : Appel à propositions

Reconduction et évolution de l’opération « Mallette du Dirigeant » sur 2018

Projet

Initiée au cours de l’année 2014, l’opération « Mallette du Dirigeant » avait pour but de mettre en place une action exceptionnelle, à l’initiative de l’AGEFICE et à destination des dirigeants ressortissants ainsi que de leurs conjoints-collaborateurs et associés.

Aux vues des résultats de la première opération, et conforté par ceux enregistrés sur les années qui ont suivi, le Conseil d’Administration a décidé d’en reconduire le principe en 2018 objet du présent appel à propositions.

Le financement de la « Mallette du Dirigeant » est imputé sur une enveloppe dédiée et indépendante de l’enveloppe budgétaire allouée annuellement aux Chefs d’entreprise.

La « Mallette du Dirigeant » s’adresse à tous les dirigeants ressortissants de l’AGEFICE, dès l’accomplissement des formalités de création d’entreprise.

Principes généraux

Pour l’année 2018, 5 axes thématiques ont été retenus par le Conseil d’Administration, au sein desquels pas moins de 9 modules de formation pourront être proposés :

  • Comptabilité-Analyse financière-Tableaux de bord ;
  • Nouvelles technologies et compétences numériques ;
  • Marketing et communication ;
  • Ressources humaines et management ;
  • Développement durable et Responsabilité sociétale des entreprises.

Le cadre de l’opération « Mallette du Dirigeant 2018 » restera similaire à celui arrêté l’année passée :

  • Des formations adaptées aux besoins des Dirigeants d’entreprise,
  • Des connaissances qui peuvent rapidement être mises en oeuvre,
  • Qui s’adressent aux Dirigeants d’entreprise qui relèvent de l’AGEFICE ainsi qu’à leurs Conjoints-collaborateurs et associés,
  • Qui peuvent concerner des entreprises créées dans l’année,
  • Qui bénéficient de critères financiers propres à cette opération,
  • Qui ne sont pas imputées sur l’enveloppe annuelle du Chef d’entreprise,
  • Qui peuvent donner lieu à une délégation de paiement dispensant le Chef d’Entreprise de faire l’avance de fonds.

Modalités de cet appel à propositions

L’appel à propositions diffusé est réservé à la candidature de tout organisme de formation, ayant déjà été retenu lors d’au moins une des opérations “Mallette du dirigeant” conduites en 2014, 2015, 2016 ou 2017. Le candidat devra ainsi être en capacité d’assurer :

  • De son expérience dans la réalisation d’actions similaires et du respect de ses engagements dans le cadre des précédentes opérations « Mallette du Dirigeant » ;
  • De sa satisfaction aux critères lors des opérations de contrôles menées par l’AGEFICE ;
  • De la réalisation d’un nombre significatif d’actions de formation effectivement financées par l’AGEFICE dans le cadre des précédentes opérations « Mallette du Dirigeant ».

Il est précisé que toute candidature qui ne répondrait pas à ces conditions sera automatiquement écartée.

Selon les candidatures qui auront été retenues par le Jury de l’AGEFICE à l’issue de ce premier appel à propositions, des départements/territoires couverts et des modules assurés dans les différentes thématiques proposées, cet appel à propositions pourra ensuite être ouvert à de nouvelles candidatures. Dans tous les cas, cette ouverture ne sera réalisée que dans un second temps, de manière à ce que l’AGEFICE puisse, si nécessaire, informer les postulants des besoins non-couverts lors de la première sélection ou des éléments spécifiques à fournir pour le nouveaux candidats.

Les organismes de formation sont invités à s’inscrire sur le site internet de l’AGEFICE afin d’être informés des actualités de l’opération « Mallette du Dirigeant 2018 ».

Un appel à propositions diffusé dès à présent

Téléchargez l’appel à propositions

Une ouverture de l’espace de candidature deuxième semaine de mars

Une infolettre sera adressée à chacun des candidats ayant précédemment été retenu lors de l’ouverture effective de l’espace permettant de répondre à l’appel à propositions. Cette ouverture est prévue 2ème semaine de mars. En cas de changement de coordonnées ou pour être informés de cette ouverture, les organismes de formation qui le souhaitent peuvent s’inscrire à l’infolettre dédiée à cette opération à partir de la page d’accueil du Site internet réservé aux organismes de formation.

S’abonner à l’infolettre dédiée aux Organismes de Formation

Pour recevoir les infolettres dédiées, les organismes de formation sont désormais invités à s’inscrire sur le site Internet : http://of.communication-agefice.fr

Poser une question sur cette opération

Pour poser une question sur cette opération, les organismes de formation sont invités à s’inscrire sur le site Internet : http://of.communication-agefice.fr et à se rendre sur le forum dédié.

L’AGEFICE vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018

L’AGEFICE vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018

Depuis bientôt 25 ans, l’AGEFICE se mobilise aux côtés des chefs d’entreprise pour leur permettre de se former et les aider à financer leurs formations. Un droit à la formation professionnelle continue, attaché à la personne et librement mobilisable par le bénéficiaire dans des conditions encadrées.

En cette année 2018, ce droit se trouve étendu par l’accès pour les indépendants au Compte Personnel de Formation (CPF), jusqu’à présent réservé aux salariés et demandeurs d’emploi, en offrant notamment aux dirigeants la portabilité de droits acquis, dans l’éventualité d’une réorientation professionnelle, vers un statut salarié.

Une action de formation adaptée aux besoins de l’apprenant, intégrant les nouveaux modes d’apprentissage, dispensée dans des conditions qui en assurent la qualité, bénéficiant d’un accompagnement adapté, se voulant évolutive au regard de compétences immédiatement mobilisables … Autant de sujets qui sont au cœur des discussions de la réforme de la formation professionnelle actuellement menée ; autant de thèmes de prédilection défendus de longue date par l’AGEFICE auprès de ses interlocuteurs.

Grâce à sa gouvernance patronale et aux entrepreneurs qui siègent à son conseil d’administration, et au travers de son réseau de Points d’Accueil, l’AGEFICE est présente sur l’ensemble du territoire par le biais de représentants et de structures patronales qui ont une conscience aigüe des spécifiés du métier de dirigeant, qui connaissent parfaitement leur tissu économique local et qui s’investissent dans la vie entrepreneuriale.
Des représentants et structures patronales profondément ancrés dans la réalité des besoins en formation des chefs d’entreprise, que ce soit dans le cadre d’un projet de développement de leur outil, d’une évolution liée à la réglementation, de compétences à renforcer, de la perspective d’un nouveau marché à conquérir ou d’une activité à développer.

Et c’est sur la foi de cette connaissance que l’AGEFICE :

  • Adapte régulièrement ses procédures et critères de financement avec la publication des critères de prise en charge 2018
  • Veille à la qualité des actions qu’elle finance et s’inscrit dans le renforcement des opérations de contrôles avec son implication dans le GIE Datadock
  • Appelle à une simplification des procédures et à une meilleure identification des bénéficiaires afin d’être en mesure de proposer des dispositifs adaptés et de lever ce qui peut être vécu comme une contrainte pour les chefs d’entreprise qui souhaitent se former
  • Apporte ponctuellement des réponses à des besoins spécifiques, dans le respect de son habilitation, afin que des dirigeants ne restent pas sans solution de financement, comme ça a pu être le cas entre 2015 et 2018 pour les professionnels de montagne
  • Assure une veille permanente sur tous les sujets qui concernent directement la formation des travailleurs indépendants et participe aux travaux menés sur ces sujets avec les tutelles ou les structures partenaires
  • Intègre les évolutions du droit de la formation professionnelle à ses réflexions et fait en sorte d’anticiper ces évolutions afin de pouvoir aujourd’hui, comme à l’avenir, assurer de manière pertinente et efficace, les missions qui sont les siennes ou les rôles assurés par son réseau de Points d’Accueil

C’est sur la foi aussi de cette connaissance que l’AGEFICE attache une attention particulière :

  • À la situation des micro-entrepreneurs, en très forte progression sur ces dernières années (50% des créations d’entreprises en 2017), encouragés par les politiques menées en faveur de la création d’entreprise. Des structures jeunes, au renouvellement important, qui peinent à s’ancrer territorialement, qui ont un fort besoin d’acquisition, de renouvellement des compétences et d’accompagnement
  • À la mutualisation des fonds et au maintien de l’égalité d’accès aux financements et de traitement des dossiers, quel que soit le statut ou l’activité exercée par ses ressortissants
  • Aux besoins spécifiques de ses publics, qui nécessitent des réponses adaptées : qu’il s’agisse notamment pour le chef d’entreprise indépendant de pouvoir déterminer seul ses besoins en formation, de pouvoir conserver la liberté du choix de son organisme de formation (dès lors que celui-ci propose ses actions dans le respect de son cadre légal et des orientations de l’AGEFICE), de se voir proposer des plafonds de financement incitatifs afin de ne pas renoncer à se former pour de simples raisons budgétaires, de pouvoir bénéficier d’un accompagnement, d’une individualisation de son parcours et d’une personnalisation de ses programmes de formation
  • À l’anticipation de la mise en œuvre du CPF pour les indépendants en l’absence de décrets d’application et d’outils, dans l’attente de sa généralisation en 2019
  • À la qualification de son personnel et de son réseau en termes de conseils et d’accompagnements des chefs d’entreprise afin de répondre aux attentes identifiées
  • À la volonté de développer les partenariats avec les acteurs majeurs de la formation professionnelle
  • À des réflexions qui se veulent inscrites dans la durée malgré une réglementation changeante où le droit à la formation professionnelle est en pleine mutation
  • À faire entendre sa voix et relayer, encore et toujours, sa vision de l’avenir de la formation professionnelle pour les indépendants

Autant de défis que l’AGEFICE s’apprête à relever au travers des projets qu’elle va mener sur les prochaines années et initier dès les prochains mois.

Eric Chevée (CPME)
Président

Pierre Possémé (Medef)
Vice-Président

La présidence de l’AGEFICE, son conseil d’administration, sa direction et son personnel vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette année 2018.

Stéphane KIRN
Directeur de l’AGEFICE

Escroquerie à la formation: Le tribunal a rendu son délibéré

Escroquerie à la formation: Le tribunal a rendu son délibéré

L’AGEFICE s’était portée partie civile , le jeudi 26 octobre 2017, devant le tribunal correctionnel de Caen, dans une affaire d’escroquerie à la formation.

Le tribunal a con­damné le gérant à 2 ans de prison, dont douze mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant 2 ans et l’interdic­tion de gérer une entreprise pendant 10 ans.
Le commercial formateur et 5 commerçants ont eux aussi été condamnés.

AGEFICE_ESCROQUERIE_A_LA_FORMATION_JUGEMENT_DECEMBRE_2017

Actualisation des critères pour l’année 2018 : Précisions & Changements au 1er janvier 2018

Actualisation des critères pour l’année 2018 : Précisions & Changements au 1er janvier 2018

Le Conseil d’Administration de l’AGEFICE s’est réuni il y a quelques jours, afin de décider des critères pédagogiques et financiers applicables pour toutes demandes de financement d’actions de formation de l’année 2018.

Ces nouveaux critères s’inscrivent dans la continuité des actions menées ces dernières années.

Ils attestent de la volonté du Conseil d’encourager l’accès à la formation professionnelle pour le plus grand nombre, tout en veillant à la maîtrise des fonds mobilisés.

L’AGEFICE, fidèle à ses missions, a encore renforcé cette année, ses actions d’évaluation de la satisfaction des dirigeants financés, ses contrôles des formations dispensées et l’optimisation des services proposés aux chefs d’entreprise.

Ajustement des plafonds financiers pour l’année 2018

Les plafonds financiers de l’AGEFICE pour l’année 2018 ont été réévalués comme suit :

  • Pour les formations débouchant sur une qualification officiellement reconnue ou de langues : 2.450€ NETS DE TAXE par année civile et par cotisant ou ressortissant, plafonné à 50€ de l’heure.
  • Pour les formations obligatoires légalement imposées, les formations métiers ou transversales : 1.400€ NETS DE TAXE par année civile et par cotisant ou ressortissant, plafonné à 50€ de l’heure

Disparition annoncée du RSI

Le RSI est appelé à disparaître.

Les services de l’ACOSS ont confirmé à l’AGEFICE que la suppression du RSI n’aura aucune incidence sur la délivrance des attestations CPF pour 2018.

Ajustement des conditions préalables à l’accord de financement

Concernant les dates de formation annoncées sur les demandes de prises en charge

L’accord de prise en charge est émis au regard des critères établis par le Conseil d’Administration de l’AGEFICE.

Afin d’accomplir ses missions de contrôle, l’AGEFICE doit avoir connaissance des dates de réalisation de la formation avant le début de celle-ci. Les périodes de formation (exemple : de mars à octobre) sont donc à proscrire.
Il relève de la responsabilité de l’organisme de formation de respecter les dates mentionnées sur la convention de formation (ou sur la demande de prise en charge) et d’informer l’AGEFICE dans les meilleurs délais de toute modification.

Pour informer l’AGEFICE, un formulaire dédié est mis à disposition.

En l’absence de dates précises, les demandes de financement d’actions de formation pourront être refusées.

Ajustement des critères concernant les formations qui ne sont pas susceptibles de faire l’objet d’un financement par l’AGEFICE

Durée minimale d’une action de formation

La durée minimale d’une action de formation est désormais fixée par l’AGEFICE à 7h. Les formations dont la durée est inférieure à 7 heures ne seront donc plus financées.

Formations dispensées par un organisme de formation qui n’a pas satisfait aux opérations de contrôles de l’AGEFICE

Dans le respect de la réglementation et conformément à son habilitation, l’AGEFICE conduit des opérations ayant pour objet de vérifier le respect des critères de prise en charge, la conformité des documents et justificatifs reçus au regard des prestations proposées, le suivi effectif de l’action par le bénéficiaire de l’action de formation et l’assiduité de ce dernier.

Les actions de formation dispensées par un organisme de formation, pour lequel il aura été constaté des anomalies significatives lors de ces opérations de contrôles de l’AGEFICE, ne pourront pas faire l’objet d’une prise en charge.

>> En savoir plus sur les contrôles opérés par l’AGEFICE

Compte personnel de formation

Le compte personnel de formation (CPF), qui existe pour les salariés depuis 2015, pourra aussi bénéficier aux travailleurs indépendants à partir de janvier 2018. À partir du 1er janvier 2018, le CPF sera ouvert aux travailleurs indépendants (artisans, commerçants, micro-entrepreneurs…), aux professions libérales ou professions non salariées, et à leurs conjoints collaborateurs.

  • Comme pour les salariés, leur compte est alimenté de 24 heures par année d’activité jusqu’à un crédit de 120 heures, puis de 12 heures par an jusqu’à un plafond de 150 heures.
  • L’alimentation du CPF sera subordonnée à l’acquittement effectif de la contribution à la formation professionnelle (CFP).
  • Ce compte CPF ne pourra donc être mobilisé qu’à partir du 1er janvier 2019.

En l’absence des décrets d’application et dans l’attente de la mise en oeuvre des outils qui permettront de prochainement piloter ce CPF des indépendants, les demandes de financement d’actions de formation des travailleurs indépendants qui souhaiteraient mobiliser des heures CPF acquises sous un statut de salariés seront examinées au cas par cas par la Commission de l’AGEFICE constituée à cet effet.

Ajustement des justificatifs à produire

Concernant les factures

Dans le cadre de ses critères de financement et sauf opérations spécifiques, l’AGEFICE n’intervient qu’en remboursement des frais pédagogiques engagés par ses ressortissants pour se former : Il est donc toujours demandé une facture acquittée, justifiant que le bénéficiaire a effectivement payé la facture au remboursement de laquelle, il demande à l’AGEFICE d’intervenir.

Les références bancaires ne sont désormais plus demandées sur les factures justifiant du paiement des prestations de formations (hors actions spécifiques). La mention acquittée est donc suffisante.

Cependant, comme c’était le cas précédemment, il sera à préciser aux chefs d’entreprise bénéficiaires d’un financement de l’AGEFICE qu’ils sont responsables vis-à-vis de l’organisme de formation dispensateur du paiement des prestations.

Concernant les formations en présentiel

L’attestation de présence est désormais remplacée par l’attestation d’assiduité. Toute demande de remboursement, doit être accompagnée de cette attestation d’assiduité ET de la ou des feuilles d’émargement.

Il est rappelé que les organismes de formation ont par ailleurs l’obligation de tenir à la disposition de l’AGEFICE les documents et/ou éléments à partir desquels a été établie l’attestation d’assiduité du stagiaire et ce, pour une durée de 10 ans.

Concernant les formations à distance

Toute demande de remboursement, doit être accompagnée de cette attestation d’assiduité.

Dans le cas des formations assurées à distance, le ou les relevé(s) de connexion doivent impérativement et systématiquement être transmis. Ils remplacent, pour ces actions, la ou les feuilles d’émargement.

Il est rappelé que les organismes de formation ont, là encore, l’obligation de tenir à la disposition de l’AGEFICE les documents et/ou éléments à partir desquels a été établie l’attestation d’assiduité du stagiaire et ce, pour une durée de 10 ans.

Concernant les formations en partie à distance

L’attestation de présence est désormais remplacée par l’attestation d’assiduité.

Toute demande de remboursement, doit être accompagnée de la ou les feuille(s) d’émargement, ainsi que du ou des relevé(s) de connexion.

Les organismes de formation doivent tenir à la disposition de l’AGEFICE pour une durée de 10 ans les documents et/ou éléments à partir desquels a été établie l’attestation d’assiduité du stagiaire.

Conformément à la décision du Conseil d’Administration de l’AGEFICE, il est précisé que dans tous les cas, le montant financé restera calculé sur la base du nombre d’heures effectivement réalisé.

Contrôles et engagements des organismes de formation

Dans le respect de la réglementation et conformément à son habilitation, l’AGEFICE a conduit, au cours de l’année 2017, des opérations de contrôles auprès des organismes de formation dispensant des actions de formation qui bénéficient d’un financement par notre dispositif.

Si la très grande majorité de ces contrôles se sont déroulés avec la pleine collaboration des organismes concernés, certains organismes de formation se sont montrés réfractaires à cette démarche.

Ainsi, il est désormais précisé que l’AGEFICE est susceptible de réaliser un contrôle de service à l’occasion de toute action de formation pour laquelle elle a reçu une demande de prise en charge.

Il sera précisé qu’en application de nos critères,  l’organisme de formation dispensateur accepte par avance que l’AGEFICE puisse :

  • solliciter auprès des bénéficiaires et des prestataires de formation toutes informations ou pièces complémentaires (par téléphone, par mail, par courrier, par questionnaire notamment) ;
  • mener directement ou via un prestataire dédié, sans information préalable, toutes opérations ponctuelles et inopinées de contrôle avant, pendant et après la réalisation des actions de formation.

En cas de refus par l’organisme, de non-respect de ces dispositions ou si des irrégularités devaient être constatées à l’occasion d’un contrôle réalisé, et en fonction de leur récurrence et de leur gravité, l’AGEFICE se réserve le droit d’appliquer les mesures suivantes :

  • suspension des accords prises en charge et du règlement des financements accordés,  y compris durant la période où des investigations complémentaires devraient être conduites ou dans l’attente d’une régularisation de la situation ;
  • demande de remboursement de tout ou partie des financements accordés ;
  • refus de tout financement ultérieur ; • refus de candidature lors des appels à projets ou à proposition(s) ;
  • retrait de la mention de l’organisme du site internet de l’AGEFICE, voire suppression des droits d’accès à certains contenus privatifs; • signalement aux services de l’Etat ;
  • suspension de toute collaboration avec l’organisme.

L’AGEFICE se réserve également le droit d’appliquer ces mêmes mesures si :

  • des écarts sont constatés lors de l’étude de la demande de financement ou de remboursement ;
  • les critères, procédures et formalismes de l’AGEFICE ne sont pas respectés par l’organisme ;
  • des réclamations et signalements, graves et récurrents, sont faits par les ressortissants de l’AGEFICE ou d’autres financeurs ;
  • des rapports de contrôle de services de l’Etat signalent une fraude ou autre dysfonctionnement susceptibles de donner lieu à une sanction.

Information concernant les professions de montagne

pour toutes les demandes parvenant au siège de l’AGEFICE à compter du 1er janvier 2018

 

Face aux difficultés rencontrées par certains professionnels, le Conseil d’Administration de l’AGEFICE, à l’invitation expresse du Ministère, avait accepté la poursuite, à titre transitoire pour 2017 et, dans l’attente d’une clarification de ces modalités, du financement dérogatoire des dirigeants d’entreprise refusés par certains confrères financeurs de la formation professionnelle.

Ces modalités ont été précisées par l’article 15 du PLFSS 2018 qui vient d’être adopté.

Ainsi, conformément aux informations qui nous ont été transmises par la DGEFP, par la Direction nationale du recouvrement des travailleurs indépendants de l’ACOSS et par le Directeur Général du FIF PL, nous vous confirmons par la présente :

  • Que les professions de montagne sont bien répertoriées dans le système d’affiliation comme professions libérales relevant du FIF PL ;
  • Qu’il convient dès lors, à compter du 1er janvier 2018, que les demandes de financement d’actions de formation soient désormais adressées au FIF PL ;
  • Que le FIF PL s’est, d’ores et déjà, engagé à prendre en charge les professions de montagne à compter de cette date.

En conséquence, l’AGEFICE ne sera plus en capacité de financer les professionnels de montagne dont l’attestation CFP mentionne le FIF PL comme FAF compétent pour 2018 : Seuls les chefs d’entreprise dont l’attestation CFP mentionne l’AGEFICE comme fonds d’assurance formation compétent sont éligibles à notre dispositif pour 2018.

Datadock

Depuis 2016, l’AGEFICE est membre de Datadock. La plateforme Datadock est une base de données unique qui vise à simplifier le référencement des organismes de formation.

En pratique, les organismes de formation viennent s’y déclarer une fois pour l’ensemble des financeurs en renseignant les 21 indicateurs et modes de preuve associés.
Les financeurs procèdent à l’examen des déclarations des organismes de formation et à leur référençabilité, si l’ensemble des éléments de la déclaration est validé.
Il est précisé que les démarches de déclaration sur l’outil Datadock n’ont pas été une cause d’exclusion des organismes de formation des financements de l’AGEFICE jusqu’à présent.

Pour autant, dans le cadre de la politique menée par l’AGEFICE, cet enregistrement pourra être exigé.

Si tel devait être le cas, les organismes de formation en seraient préalablement informés. Le cas échéant, le refus d’un organisme de formation de se mettre en conformité pourrait conduire à un refus de financement des actions de formation proposées par ce dernier.

Escroquerie à la formation: Le tribunal a rendu son délibéré

Caen : l’AGEFICE partie civile dans une affaire d’escroquerie à la formation

Le tribunal correctionnel de Caen s’est penché, le jeudi 26 octobre 2017, sur une escroquerie à la formation professionnelle.

Selon le déroulé de l’enquête, l’organisme de formation, l’entreprise Hej, à Giberville, près de Caen aurait comptabilisé 495 formations, 408 seraient frauduleuses.
En tant qu’organisme financeur de la formation professionnelle pour ses ressortissants (travailleurs non-salariés des secteurs du commerce, de l’industrie et des services), l’AGEFICE a été appelée au financement de formations qui n’auraient pas été réalisées et s’est portée partie civile dans cette affaire, dont le jugement sera rendu le 21 décembre 2017.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article publié par Ouest-France concernant cette affaire.

Une copie de cet article est par ailleurs disponible en téléchargement – au format Pdf :

Caen : Une affaire d’escroquerie à la formation

Datadock

Datadock

Datadock est un entrepôt de données unique, créé par les financeurs de la formation professionnelle, qui permet de vérifier la conformité des organismes de formation aux critères qualité définis par la Loi (Décret n° 2015-790 du 30 juin 2015).

Le Datadock est un outil qui simplifie les démarches des organismes de formation, qui n’ont besoin de les réaliser qu’une seule fois pour informer l’ensemble des financeurs associés au projet.

L’AGEFICE est partenaire du projet Datadock qui ouvrira le 1er janvier 2017.

Nous invitons tous les organismes de formation dont les actions de formation peuvent être financées par l’AGEFICE à préparer leur inscription dès maintenant en consultant le site : https://www.data-dock.fr/

Les démarches sont à effectuer sur le site dès le 1er janvier 2017 et avant le 30 juin 2017

L’AGEFICE vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2017

L’AGEFICE vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2017

En l’espace de 3 ans, sous l’impulsion de sa nouvelle Présidence et avec la confiance accordée à sa nouvelle Direction, l’AGEFICE a conduit d’ambitieux projets et de nombreuses refontes. Notamment :

  • En consolidant d’abord son existant au travers d’une restructuration de son organigramme, une revalorisation de son réseau de Point d’Accueil et une augmentation de son personnel.
  • En développant une meilleure communication avec l’ensemble des acteurs et interlocuteurs de la formation professionnelle, que ce soit par ses sites internet, ses forums, ses publications ou sa participation aux réunions d’information de ce secteur.
  • En développant avec succès de nouvelles actions telles que l’opération « Mallette du Dirigeant ».
  • En assurant une progression constante du nombre d’heures de formation financées pour un public toujours plus large.

Elle s’est donnée les moyens de se projeter dans le futur de la formation professionnelle et de relever de nouveaux défis que peuvent être l’appréciation de la qualité des actions de formation ou le CPF à venir des indépendants.

Nous saluons le travail accompli par l’ensemble des administrateurs, les relais locaux, et les équipes salariées de l’AGEFICE.

Nous remercions particulièrement Monsieur Pierre Possémé et Monsieur Roger Mongereau pour leur implication et la qualité des actions menées sur le mandat écoulé qui font en sorte que l’AGEFICE soit ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

A partir du 1er janvier 2017, Monsieur Eric Chevée succède à Monsieur Pierre Possémé en tant que Président de l’AGEFICE. Monsieur Pierre Possémé poursuit son mandat en tant que Vice-Président.

Dans un environnement toujours plus exigeant et aux changements incessants, cette nouvelle Présidence aura à cœur de poursuivre les projets engagés, de répondre aux besoins exprimés des dirigeants d’entreprise ancrés dans le réalisme du quotidien et de préserver les valeurs de l’AGEFICE.

Eric Chevée (CGPME)

Pierre Possémé (Medef)

Monsieur Pierre POSSEME, Monsieur Roger MONGEREAU, le Conseil d’Administration de l’AGEFICE et l’ensemble de son personnel vous adressent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Stéphane KIRN
Directeur de l’AGEFICE

Mallette du Dirigeant 2017 : Appel à propositions

Mallette du Dirigeant 2017 : Appel à propositions

Reconduction de l’opération « Mallette du Dirigeant » sur 2017

Projet

Initiée au cours de l’année 2014, l’opération « Mallette du Dirigeant » avait pour but de mettre en place une action exceptionnelle, à l’initiative de l’AGEFICE et à destination des Dirigeants ressortissants ainsi que de leurs conjoints-collaborateurs et associés.

Aux vues des résultats de la première opération, et conforté par ceux enregistrés en 2015 et 2016, le Conseil d’Administration a décidé d’en reconduire le principe en 2017 objet du présent appel à propositions.

Le financement de la « Mallette du Dirigeant » est imputé sur une enveloppe dédiée et indépendante de l’enveloppe budgétaire allouée annuellement aux Chefs d’entreprise.

Principes généraux

Pour l’année 2017, 4 axes thématiques ont été retenus par le Conseil d’Administration :

  • Comptabilité-Analyse financière-Interprétation de tableaux de bord ;
  • Nouvelles technologies et compétences numériques ;
  • Marketing et communication ;
  • Ressources humaines et management.

Le cadre de l’opération « Mallette du Dirigeant 2017 » restera très proche de celui arrêté l’année passée :

  • Des formations courtes,
  • Ciblées sur les besoins des Dirigeants d’entreprise,
  • Qui s’adressent aux Dirigeants d’entreprise qui relèvent de l’AGEFICE ainsi qu’à leurs Conjoints-collaborateurs et associés,
  • Qui peuvent concerner des entreprises créées dans l’année,
  • Qui bénéficient de critères financiers propres à cette opération,
  • Qui ne sont pas imputées sur l’enveloppe annuelle du Chef d’entreprise,
  • Qui peuvent donner lieu à une délégation de paiement dispensant le Chef d’Entreprise de faire l’avance de fonds.

Un appel à propositions diffusé dès à présent

Téléchargez l’appel à propositions

Une ouverture de l’espace de candidature deuxième semaine de février

Pour être informés de cette ouverture, les Organismes de formation qui le souhaitent peuvent s’inscrire à l’infolettre des actualités de l’AGEFICE qui leur est dédiée.

S’abonner à l’infolettre dédiée aux Organismes de Formation

Pour recevoir les Infolettres dédiées, les Organismes de formation sont désormais invités à s’inscrire sur le Site Internet : http://of.communication-agefice.fr

Poser une question sur cette opération

Pour poser une question sur cette opération, les Organismes de formation sont invités à s’inscrire sur le Site Internet : http://of.communication-agefice.fr et à se rendre sur le forum dédié.

s

Pour Rappel :

L’espace de candidature sera disponible deuxième semaine du mois de février 2017.

D’ores et déjà, les organismes de formation qui envisagent de répondre à l’appel à propositions sont invités à se référencer sur le Site Data-Dock et/ou à réunir l’ensemble des documents permettant de justifier de leur capacité à proposer des actions de formation professionnelle de qualité.

Pour toute question sur cet appel à propositions, les organismes de formation sont invités à se rendre sur l’espace de contact réservé aux organismes de formation pour cette opération.

X
X